Un atelier très open sur le booking

« Comment obtenir le meilleur tarif possible » : c’était la question à mille francs suisses (et même beaucoup beaucoup plus) au centre de la réunion organisée le 15 novembre à Lausanne par STM, en partenariat avec FCM Travel Solutions et HCorpo. Des partenaires qui ont eu le bon goût de ne pas se focaliser sur leur offre et de dresser un tableau objectif et exhaustif de l’état du marché.

img_9513Le 15 novembre à Lausanne, on a vu de nouvelles têtes pour la dernière réunion STM de l’année. En soi, c’est déjà une bonne nouvelle : le mot commence à passer et les responsables de la gestion du déplacement professionnel en Suisse commencent à comprendre qu’ils ont désormais une maison commune pour gagner en maturité. Et il y en a besoin sur un marché où la notion de « travel manager » est encore méconnue et où la gestion des voyages reste encore mal cernée et disséminée sous les intitulés les plus divers.
Le besoin de pédagogie reste donc une première nécessité et Nathalie Ansermoz, déléguée STM, a ouvert la séance par un panorama global de l’industrie du voyage, afin que chacun, dans l’assistance, puisse bien repérer qui est qui et qui fait quoi dans ce marché de plus en plus complexe. Cette première partie a été suivie par la présentation préparée par FCM et HCorpo sur la meilleure manière d’obtenir le meilleur tarif (ou plutôt « How can we get the best rate possible ? » puisque, est-il utile de le rappeler, il n’y a pas que des francophones en Suisse…).
Hôtellerie ou aérien : on a donc parlé optimisation des tarifs et fare tracking tool, en compagnie de partenaires qui avaient surtout à cœur de présenter un panorama des solutions disponibles plutôt que de faire la promotion de leurs propres propositions. « Cette ouverture a beaucoup plu aux participants. On était très loin d’une présentation commerciale et cette session a vraiment permis de rentrer dans le cœur de système de la formation des tarifs : la pratique du yield management, les outils dont on dispose pour trouver les meilleurs tarifs et disposer du fare tracking, qui permet de profiter des éventuelles évolutions tarifaires entre la réservation et le départ » note Nathalie Ansermoz.
Prochain rendez-vous pour STM : le salon SETA, le 16 février prochain à Palexpo Genève. Partenaire pour la première fois de ce grand salon de l’événementiel et du tourisme d’affaires, STM sera fortement présente au cours de cet événement. Aucun doute : nous vous en parlerons abondamment dans ces colonnes en temps voulu…