IATA Air Travel Summit : deux jours d'échanges intenses sur la NDC

C’est dans les locaux de IATA à Genève que s’est déroulé la semaine dernière le Air Travel Summit, deux jours d’échanges intenses sur le thème de la New Distribution Capability (NDC) et nous y étions en équipe : l’AFTM et la STM.

La quasi-totalité des acteurs de l’industrie du travel étaient représentés également : compagnies aériennes, fournisseurs technologiques, agrégateurs de contenu, GDS, TMC et acheteurs.

On l’aura compris, la NDC, sur laquelle les acteurs travaillent depuis quelques années, n’est plus un concept mais bien une réalité maintenant. L’objectif ambitieux que l’on peut retenir est qu’en 2020, 20% des réservations devraient passer par la norme NDC.

Celle-ci donnera un accès plus facile à un contenu plus riche. Tous les acteurs se mobilisent dans leurs domaines respectifs afin de donner, d’accéder et de distribuer les produits des compagnies aériennes en proposant un choix plus vaste de classes tarifaires et de services ancillaires tout en conservant les modèles d’interface que l’on connait (Online Booking Tool et Offline service).

Les messages forts que l’on peut retenir de ces deux jours: 

Tous les participants se sont entendus pour passer un message fort : nous devons travailler tous ensemble sur l’évolution de la NDC car chaque acteur (du fournisseur à l’acheteur) est impacté et a des besoins & contraintes différents. Il faut une « roadmap » solide et alignée et penser B2B2C.

– Les retours des Acheteurs/travel managers présents dans les tables rondes comme Microsoft, Amazon ou Daimler font preuve de modération dans leur enthousiasme.

En premier lieu sur le fait que cela prendra du temps pour mesurer les avantages de la norme NDC au niveau Global. Pour certains qui ont mis plusieurs années à construire un programme travel global cela signifierait un retour vers des options régionales le temps que tous les acteurs s’adaptent techniquement dans leur secteur géographique.

La possibilité de donner accès à plus de contenu demandera aux travel managers d’adapter leurs politiques voyages pour guider/contrôler les achats aériens de leurs voyageurs. La question reste donc posée sur la façon dont le programme NDC pourra personnaliser à la fois les besoins des TM (respect politique voyage, utilisation des tarifs négociés et partenaires commerciaux…) et ceux des voyageurs (choix du bagage, siège, repas, accès au lounge, service voiture à la sortie…), y compris pour des options que le passager prendra à sa charge si l’entreprise refuse de les rembourser (réservation simultanée ou achat de l’option différé, paiement et facturation séparés …).

Une nouvelle stratégie de sourcing et de négociation est également à prévoir, prioritairement avec les compagnies aériennes. Un des intervenants a mis en avant la possibilité de lisser les offres tarifaires en diversifiant les combinaisons pour éviter les effets de paliers. Concrètement cela va encore démultiplier les offres avec, dans certains cas, des bénéfices (meilleure maîtrise du TCOTotal Cost of Ownership – par le fait que les options seront chiffrées dès le départ) mais en revanche une plus grande complexité de régulation (redéfinition de la politique voyages sur ces options, possibilité de multiples moyens de paiements, mise à jour permanente des outils de réservation …). D’après ce qui a pu ressortir des échanges, tous les acteurs de la profession n’ont pas atteint le même niveau de maturité sur le sujet.

Il a été mentionné la fin du « lowest logical fare » au profit de plus de « lowest logical offer ».

La sûreté des voyageurs reste présente en toile de fond sans que les débats n’y aient réellement apporté de réponse. IATA y travaille de près avec un groupe de TM.

Pour plus d’info cliquez ici.

 Du coté fournisseurs, beaucoup y voient des innovations porteuses d’opportunités pour l’industrie et pour leur business qui permettront d’anticiper les besoins de leurs clients. Ils parlent de « Total Customer Management ».

– Beaucoup d’innovation ressortent aussi grâce aux Hackathons organisés par IATA et ses partenaires. Une sorte de grand marathon de l’innovation technologique au service du Voyage d’Affaires et du Loisir. Nous avons eu droit à de très belles démonstrations sur scène le 1er jour.

Vous pourrez retrouver quelques-unes de ces présentations en cliquant ici et .

Pour aller plus loin sur la NDC :

– Tout savoir sur NDC: www.iata.org/NDC

– Extrait du « Manifesto Travel » publié par Microsoft: http://businesstraveltech.com

– Document dédié aux Travel Managers, à lire absolument: https://www.iata.org/whatwedo/airline-distribution/ndc/Documents/ndc-taking-the-reins.pdf